Navigation – Plan du site

19 | 2006
Chamanisme et possession

Le chamanisme et les cultes de possession intéressent aujourd’hui un large public en quête de nouvelles formes de religiosité ; ils sont aussi au centre de nombreux travaux récents en anthropologie sociale et religieuse. En dépit d’univers symboliques largement comparables, il est communément admis que la distinction entre ces deux formes rituelles réside dans le fait que, dans le chamanisme, c’est l’officiant qui est censé « voyager » hors de son corps à la rencontre d’un esprit, alors que la possession est plutôt caractérisée par la « descente » de ce dernier dans le corps de l’adepte.
A de rares exceptions près, la musique est toujours présente dans les séances de possession et de chamanisme. Ce constat est à la source d’un vaste débat sur le rôle de la musique en situation rituelle et, plus généralement, sur la nature des pouvoirs dont elle semble investie : une problématique abordée dans ce volume par certains des meilleurs spécialistes de la question, dont certains ont participé au colloque « Entrez dans la transe ! » qui s’est tenu à Genève en 2005.