Navigation – Plan du site
Thèses

Gérald GUILLOT : Des objets musicaux implicites à leur didactisation formelle exogène : transposition didactique interne du suíngue brasileiro en France

Thèse de doctorat en musicologie (spécialité « didactique de la musique »), soutenue le 10 mai 2011 à l’Université Paris-Sorbonne Paris 4
p. 310
Référence(s) :

Gérald GUILLOT : Des objets musicaux implicites à leur didactisation formelle exogène : transposition didactique interne du suíngue brasileiro en France. Thèse de doctorat en musicologie (spécialité « didactique de la musique »), soutenue le 10 mai 2011 à l’Université Paris-Sorbonne Paris 4. 843 pages (dont 271 pages d’annexes). Directeur de thèse : Pr Jean-Marc Chouvel

Notes de la rédaction

Thèse électronique et position de thèse téléchargeables :
http://www.gerald-guillot.fr/cv/gerald-these.htm

Texte intégral

1Les musiques afro-brésiliennes irriguent une partie de la culture musicale française depuis de nombreuses années. Participant à une mutation de l’enseignement musical scolaire en France, elles sont ainsi utilisées comme dispositif à fort potentiel pédagogique (surtout en termes de jeu collectif et d’oralité) par un nombre croissant de professeurs d’éducation musicale en collège. Cependant, elles possèdent des caractéristiques singulières (notamment musicales et didactiques) qui les rendent a priori incompatibles avec ce système d’enseignement.

2En effet, qualifiés de « transculturels », certains savoirs fondamentaux implicites sont filtrés par la perception cognitive occidentale : c’est le cas de notre objet de recherche, une organisation microrythmique panafricaine qui participe de la fondation du répertoire afro-brésilien. Nous pensons ainsi que, dans son espoir bienveillant d’ouvrir l’élève à la musique de l’Autre, l’enseignant est d’abord confronté à ses propres (ethno)centrations, sous la forme d’inférences culturelles et cognitives « inadéquates » sur des objets musicaux véritablement exotiques. Ces perceptions biaisent son propre apprentissage et induisent des transformations durables des savoirs au sein du milieu de réception.

3Dans le changement de paradigme induit par le passage d’une transmission informelle endogène à un enseignement formel exogène, nous postulons que le concept de transposition didactique puisse être mis en oeuvre en tant qu’outil de compréhension de l’acte pédagogique engagé, au travers d’une articulation entre théorie anthropologique du didactique et théorie des situations didactiques. Appuyée sur une perspective anthropo-cognitive, notre problématique est pluridisciplinaire par essence : elle emprunte à la fois à la musicologie, aux sciences cognitives, à l’anthropologie et, bien entendu, aux sciences de l’éducation.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Gérald GUILLOT : Des objets musicaux implicites à leur didactisation formelle exogène : transposition didactique interne du suíngue brasileiro en France », Cahiers d’ethnomusicologie, 24 | 2011, 310.

Référence électronique

« Gérald GUILLOT : Des objets musicaux implicites à leur didactisation formelle exogène : transposition didactique interne du suíngue brasileiro en France », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 24 | 2011, mis en ligne le 31 décembre 2013, consulté le 22 octobre 2014. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1810

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page