Navigation – Plan du site
Thèses

Aurélie Helmlinger : Mémoire et jeu d’ensemble La mémorisation du répertoire musical dans les steelbands de Trinidad et Tobago

Thèse de doctorat, 2005, Paris X Nanterre
p. 307-308
Référence(s) :

Aurélie Helmlinger : Mémoire et jeu d’ensemble La mémorisation du répertoire musical dans les steelbands de Trinidad et Tobago. Thèse de doctorat soutenue le 14 décembre 2005 à Paris X Nanterre. Directrice de thèse : Aurore Monod-Becquelin. 2 volumes (317 p. et 94 p. d’annexe), 1 DVD.

Notes de la rédaction

La thèse a obtenu la mention très honorable et félicitations du jury, ainsi qu’une recommandation pour l’obtention d’un prix et/ou une aide à la publication (à l’unanimité).

Texte intégral

1Ce travail porte sur la culture musicale des steelbands de Trinidad et Tobago, orchestres essentiellement composés de pans, idiophones mélodiques issus de la récupération de bidons de pétrole façonnés et accordés sur l’échelle tempérée. Il vise notamment à savoir comment des musiciens, pour la plupart saisonniers – jouant un à deux mois par an pour la compétition du Panorama qui rassemble des orchestres d’une centaine de personnes à la saison du carnaval – sont capables de mémoriser et d’exécuter par cœur une pièce de type symphonique, avec de nombreuses difficultés techniques et à un tempo extrêmement rapide. Ils triomphent en effet avec aisance de contraintes issues de la tradition écrite (l’exécution d’une œuvre sans aucune variation), malgré un mode de transmission inscrit dans l’oralité.

2La première partie analyse le contexte ethnographique des steelbands en relation avec le système social bipolaire caractéristique du monde afro-caraïbe. On y voit comment les valeurs à la fois conflictuelles et complémentaires issues d’une autre mémoire – celle de l’esclavage – ont placé la vie de ces orchestres dans une situation d’éternel compromis. Touchant leur dimension historique, par les discours sur l’invention de l’instrument, politique, en lien avec les instances nationales du pays, sociale, par leur organisation interne, musicale, par l’ambivalence de l’esthétique, et enfin familiale, les steelbands apparaissent entièrement pétris de ce système.

3La seconde partie présente les observations de terrain relatives à la mémoire du répertoire, et les enjeux sociaux qu’elle implique. En croisant ces données avec un certain nombre de recherches dans le domaine des sciences cognitives, l’analyse mène à proposer plusieurs hypothèses sur les facteurs facilitant la mémoire. On peut citer notamment l’usage d’images mentales, dont on connaît les effets positifs sur la mémoire, la possibilité d’associer aux mélodies les capacités de la mémoire visuo-spatiale, par une sorte d’écriture dans l’espace, et le renfort apporté par le jeu collectif, provoquant un probable effet de mimétisme entre les musiciens jouant la même partie.

4La troisième partie tente d’explorer plus profondément cette dernière hypothèse, par le biais d’une expérience inspirée de la psychologie cognitive. Dans des situations rigoureusement contrôlées, des sujets ont été soumis à une tâche de rappel libre de mélodies, dans différents contextes, les résultats ayant été soumis à une analyse de la variance.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Aurélie Helmlinger : Mémoire et jeu d’ensemble La mémorisation du répertoire musical dans les steelbands de Trinidad et Tobago », Cahiers d’ethnomusicologie, 19 | 2006, 307-308.

Référence électronique

« Aurélie Helmlinger : Mémoire et jeu d’ensemble La mémorisation du répertoire musical dans les steelbands de Trinidad et Tobago », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 19 | 2006, mis en ligne le 15 janvier 2012, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/167

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page