Navigation – Plan du site
Travaux récents

Philippe DONNIER, La musique flamenca : composition et structure

Thèse de doctorat de l’Université de Paris X-Nanterre soutenue le 30 novembre 1996.
p. 245-246
Référence(s) :

Philippe Donnier, La musique flamenca : composition et structure. 2 tomes : 596 p., transcriptions et schémas + CD. Thèse de doctorat de l’Université de Paris X-Nanterre (Département d’ethnologie et de sociologie comparative), soutenue le 30 novembre 1996. Directeur de thèse : Bernard Lortat-Jacob

Texte intégral

1Cette thèse est l’aboutissement de vingt cinq années d’expérience. Elle commence par la description de l’itinéraire musical de l’auteur et des principaux lieux où l’on pratique le flamenco. Principes sémiologiques, métaphore relativiste, espaces pluridimensionnels et théorie des catastrophes, proposant autant de points de vue originaux adaptés à l’analyse des structures flexibles, complexes et ambiguës propres au flamenco, terminent la première partie.

2Les principaux cycles rythmico-harmoniques de guitare (compas) sont construits par l’application successive d’opérateurs formels à états discrets. Les classes mesurées (a compas) et non mesurées (libres) sont analysées séparément tandis que des descriptions plus fines montrent la variabilité des compas. L’analyse des relations dialectiques entre schémas sensori-moteurs et projets musicaux permet d’approcher certains mécanismes cognitifs et de compléter l’étude de la guitare flamenca.

3La mise en évidence de la grande liberté temporelle des diverses interprétations d’un même chant justifie l’adoption d’un système de représentation inspiré de l’écriture neumatique grégorienne. Une analyse paradigmatique systématique permet de définir un patron mélodique commun à plusieurs versions d’un même chant. La formalisation d’une procédure de réduction des divers patrons mélodiques permet de simplifier la représentation et la classification des différents types de chant. Cette étude comparative permet de cerner les marges de liberté du chant non mesuré par rapport aux cycles de l’accompagnement de guitare mesuré.

4En suivant les principes exposés précédemment, un important corpus comprenant les formes les plus caractéristiques du répertoire est analysé. Le dernier chapitre décrit quelques expériences de terrain réalisées dans les domaines de l’accompagnement de chanteurs aficionados et professionnels de la ville de Cordoue. L’analyse de ces expériences conduit à l’ébauche d’une « machine à chanter ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Philippe DONNIER, La musique flamenca : composition et structure », Cahiers d’ethnomusicologie, 11 | 1998, 245-246.

Référence électronique

« Philippe DONNIER, La musique flamenca : composition et structure », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 11 | 1998, mis en ligne le 07 janvier 2012, consulté le 24 mars 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1645

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page