Navigation – Plan du site
Thèses

Mehdi NABTI : La confrérie des Aïssawa du Maroc en milieu urbain : les pratiques rituelles et sociales du mysticisme contemporain

Thèse de doctorat en sociologie-anthropologie, soutenue le 12 janvier 2007 à l’EHESS, Paris
p. 341-342
Référence(s) :

Mehdi NABTI : La confrérie des Aïssawa du Maroc en milieu urbain : les pratiques rituelles et sociales du mysticisme contemporain. Thèse de doctorat en sociologie-anthropologie, soutenue le 12 janvier 2007 à l’EHESS, Paris. Directrice de thèse : Nilufer Gole. 2 volumes (614 pages + 78 pages), 1 DVD vidéo & mp3s.

Texte intégral

1Cette thèse s’attache à l’étude d’une confrérie soufie, les Aïssawa, fondée à Meknès au Maroc au XVIe siècle par Muhammad Ben Aïssâ et toujours active aujourd’hui. L’approche de l’auteur est socio-anthropologique et ethnomusicologique avec une mise en perspective politique et historique. Son travail résulte d’une enquête de terrain de onze mois effectuée au Maroc ainsi que sur l’étude de la littérature spécialisée (en arabe et en français) sur cette organisation religieuse.

2Observant au plus près les manières de faire, de dire et de penser, l’auteur a intégré plusieurs groupes de la confrérie Aissawa en tant que musicien pendant onze mois répartis sur quatre années. Il aborde ainsi les différents types d’activités socio-rituelles qui forment les réalités quotidiennes des Aissawa et de leurs sympathisants, mais aussi de leurs opposants. Ses données proviennent d’entretiens menés auprès de différentes populations cibles, de carnets ethnographiques, de relevés musicaux et d’enregistrements audio et vidéo. Son étude s’inscrit dans une réflexion sur la rencontre et de l’islam et de la modernité afin de définir comment des individus utilisent et manipulent un cadre symbolique – ici le soufisme – pour le mettre au service de leur vie sociale et de leurs propres stratégies individuelles.

3Dans un volume annexe, l’auteur présente des textes officiels de la confrérie (décrets, attestations de nominations), ses oraisons spirituelles, des reproductions photographiques des Aïssawa et des lieux significatifs où se déploient leurs activités rituelles (zawiya, cérémonies domestiques, pèlerinage), des scans des pochettes des K7 et CD de la confrérie, ainsi qu’un DVD montrant une cérémonie rituelle, la célébration du mawlid de 2003, de même qu’un reportage vidéo sur le pèlerinage de Meknès en 2002.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Mehdi NABTI : La confrérie des Aïssawa du Maroc en milieu urbain : les pratiques rituelles et sociales du mysticisme contemporain », Cahiers d’ethnomusicologie, 21 | 2008, 341-342.

Référence électronique

« Mehdi NABTI : La confrérie des Aïssawa du Maroc en milieu urbain : les pratiques rituelles et sociales du mysticisme contemporain », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 21 | 2008, mis en ligne le 17 janvier 2012, consulté le 23 juillet 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1358

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page