Navigation – Plan du site
Thèses

Hugo Ferran: Offrandes et bénédictions. Une anthropologie musicale du culte des ancêtres chez les Maale d’Éthiopie

Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie, soutenue le 1er juin 2010 à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris
p. 342
Référence(s) :

Hugo Ferran: Offrandes et bénédictions. Une anthropologie musicale du culte des ancêtres chez les Maale d’Éthiopie. Thèse de doctorat en anthropologie sociale et ethnologie, soutenue le 1er juin 2010 à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris. Directeur de thèse: Frank Alvarez-Pereyre. 1 volume (505 pages), 4 DVD (49 extraits sonores, 15 séquences vidéo)

Texte intégral

1Ce travail, issu de plusieurs enquêtes de terrain effectuées entre 2001 et 2008, propose une anthropologie musicale du culte des ancêtres chez les Maale du Sud-Ouest éthiopien. Après avoir montré que le culte des ancêtres organise la société maale en patrilignages, il ressort que ces lignages sont pensés comme des canaux le long desquels s’écoulent les offrandes musicales des cadets lignagers à leurs aînés et les bénédictions de ces derniers à leurs cadets. L’enquête de terrain a révélé que chaque offrande musicale « fait connaître » (ershane) simultanément quatre types d’informations à son sujet. Ceci est validé par le fait que les auditeurs maale parviennent toujours à déterminer le contexte (funéraire, non funéraire, deuil), la circonstance d’exécution (divertissement, mariage, premières funérailles…) et le statut social (héros, alliés, grand-mère…) des donateurs et des destinataires de l’offrande. Si certaines de ces informations sont exprimées verbalement par les paroles chantées, l’analyse ethnomusicologique permet de comprendre que la musique, la danse et le statut des exécutants véhiculent eux aussi, mais chacun à sa manière, des précisions sur le type d’offrande réalisée. En ce sens, la musique maale peut être considérée comme un vecteur de signification qui contribue à mettre en œuvre le culte des ancêtres, l’organisation statutaire et le temps social et rituel.

2Par l’étude des relations complexes entre éléments sonores, gestuels et sociaux, ce travail tente de démontrer que les faits musicaux n’ont de sens que dans leur ancrage social et culturel, et qu’en retour ils contribuent pleinement à la connaissance de la société, rappelant ainsi tout l’apport de l’ethnomusicologie à l’anthropologie. Axée sur les aspects cognitifs de la musique en lien avec le reste de la société, cette étude invite également à une réflexion théorique et méthodologique en ethnomusicologie africaniste. Elle cherche à mettre au jour les types de références mentales qui, chez les Maale, président aux réalisations des pièces, des circonstances musicales et des cycles de la vie ou de l’année dans lesquels elles s’inscrivent. Enfin, cette thèse s’attache à l’étude des processus cognitifs à l’œuvre pour catégoriser ces références mentales et leur donner un sens social.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Hugo Ferran: Offrandes et bénédictions. Une anthropologie musicale du culte des ancêtres chez les Maale d’Éthiopie », Cahiers d’ethnomusicologie, 23 | 2010, 342.

Référence électronique

« Hugo Ferran: Offrandes et bénédictions. Une anthropologie musicale du culte des ancêtres chez les Maale d’Éthiopie », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 23 | 2010, mis en ligne le 10 décembre 2012, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/1175

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page