Skip to navigation – Site map
Thèses

Maho SEBIANE. L’invisible : Esclavage, sawahili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (Sultanat d’Oman – Emirats Arabes Unis)

Thèse de doctorat en ethnologie spécialité ethnomusicologie, soutenue le 30 juin 2015 à l’Université Paris Ouest Nanterre
p. 262
Bibliographical reference

Maho SEBIANE. L’invisible : Esclavage, sawahili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (Sultanat d’Oman – Emirats Arabes Unis).
Thèse de doctorat en ethnologie spécialité ethnomusicologie, soutenue le 30 juin 2015 à l’Université Paris Ouest Nanterre.
504 p., 1 DVD en annexe.
Directrice de thèse : Susanne Fürniss

Full text

1Cette thèse porte sur le leiwah d’Arabie orientale, un rite de possession pratiqué par les Zunûj, une population de descendants d’esclaves originaires des côtes est-africaines. Durant les quatre dernières décennies, les institutions culturelles des États-nations d’Arabie orientale ont présenté la musique et la danse de ce rite comme une pratique festive sans lien avec la possession, participant ainsi à dissocier ce rite de l’histoire régionale et de la population qui le pratique.

2Cette thèse, qui combine l’étude de sources écrites et orales avec l’analyse de discours et une ethnographie fondée sur l’observation participante (11 rites leiwah au Sultanat d’Oman, dont 1 décrit en détail) montre que le leiwah ne peut se comprendre que par rapport à l’histoire et au statut initial d’esclaves des Zunûj.

3Dans un premier temps, cette étude révèle la profondeur historique du leiwah et explore les différents processus ayant participé à l’invisibilité de sa pratique rituelle. Dans un deuxième temps, elle montre en quoi les notions d’esprit de possession en vigueur dans cette population diffèrent de celles connues en Islam ainsi que dans la pratique du zâr, un autre rite de possession décrit dans la région depuis le XIXe siècle (mais aussi dans la corne de l’Afrique, en Egypte et en Iran). Enfin, l’analyse de la mise en œuvre de la possession et de la musique dans le rite leiwah (interactions, protocole, structure) montre l’existence d’un complexe rituel qui interagit, depuis près d’un siècle, avec la norme culturelle et religieuse arabo-musulmane qui l’environne.

Top of page

References

Bibliographical reference

« Maho SEBIANE. L’invisible : Esclavage, sawahili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (Sultanat d’Oman – Emirats Arabes Unis) », Cahiers d’ethnomusicologie, 29 | 2016, 262.

Electronic reference

« Maho SEBIANE. L’invisible : Esclavage, sawahili et possession dans le complexe rituel leiwah d’Arabie orientale (Sultanat d’Oman – Emirats Arabes Unis) », Cahiers d’ethnomusicologie [Online], 29 | 2016, Online since 20 May 2017, connection on 19 August 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/2627

Top of page

Copyright

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Top of page