Navigation – Plan du site
Dossier : Ethnomusicologie appliquée

Ethnomusicologie et recherche-action : le patrimoine musical des Nanterriens

Nicolas Prévôt
p. 137-156

Résumé

Le Patrimoine Musical des Nanterriens est l’occasion de discuter les notions d’ethnomusicologie appliquée et de recherche-action d’un point de vue épistémologique. Né de l’envie d’appliquer au plus proche une discipline forgée au lointain et de s’impliquer dans l’environnement immédiat de l’université, ce projet collectif et participatif mobilise des étudiants encadrés par des enseignants-chercheurs. Au-delà de l’archivage de répertoires de musique et de danse et de récits de vie, il entend valoriser et faire vivre les pratiques locales par l’organisation d’événements afin de rendre visibles et légitimes les cultures qu’elles représentent. Tout en situant ses enjeux éthiques dans le contexte mouvant des politiques culturelles en France, les différentes phases du programme sont ici présentées jusqu’à la réalisation d’un webdocumentaire.

Haut de page

Notes de l’auteur

Je remercie chaleureusement Estelle Amy de la Bretèque pour sa relecture attentive de cet article dont j’assume cependant toutes les imperfections. Ma reconnaissance à son égard va bien au-delà, puisque j’ai bénéficié de son aide et de son investissement dans ce projet, notamment en 2014-15 pour la coordination de ce dernier au sein du Labex « Les passés dans le présent » et pour l’encadrement des étudiants y participant.

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en décembre 2018.

Plan

Introduction
Ethnomusicologie appliquée et recherche-action
Le Patrimoine Musical des Nanterriens
Recherche
Questions éthiques et politiques
Un projet de formation universitaire
Diffusion de la recherche : création d’un webdocumentaire
Conclusion

Aperçu du texte

« D’autres voix sont là qui ne passent pas encore le mur du son.
Il suffit de frapper à la porte »

Introduction

Dans une ville pluriculturelle et chargée d’histoire comme Nanterre – une parmi tant d’autres en France –, certaines personnes ou familles détiennent un savoir traditionnel remarquable que leurs propres voisins ignorent bien souvent. Les aléas d’une vie et le contexte social, économique ou politique font que sa transmission est souvent rare et que, s’ils ne dérangent pas leurs voisins, certains instruments dorment dans les armoires. La ville recèle en effet des trésors culturels que leurs détenteurs n’ont pas toujours l’occasion de partager en dehors de leur foyer : répertoires cachés dans les mémoires, savoirs mis au placard. Heureusement, la plupart sont bien vivants. Au-delà de leur valeur esthétique souvent remarquable, la musique et la danse apparaissent comme des axes de compréhension de parcours de vie singuliers, des modes d’appréhension de cultures individuelles. C’e...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Prévôt, « Ethnomusicologie et recherche-action : le patrimoine musical des Nanterriens », Cahiers d’ethnomusicologie, 29 | 2016, 137-156.

Référence électronique

Nicolas Prévôt, « Ethnomusicologie et recherche-action : le patrimoine musical des Nanterriens », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 29 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 20 août 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/2592

Haut de page

Auteur

Nicolas Prévôt

Nicolas PRÉVÔT est maître de conférences en Ethnomusicologie au département d’anthropologie de l’université Paris Ouest Nanterre. Coordinateur du master EMAD, il s’est appliqué à y développer une voie professionnelle. Menant des recherches sur des musiques rituelles villageoises en Inde centrale, il est membre du Centre de recherche en ethnomusicologie (CREM-LESC, CNRS).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page