Navigation – Plan du site
Thèses

Marie COUSIN : Tambor de crioula et tambor de mina, expressions musicales rituelles afro-descendantes de São Luís do Maranhão (Brésil). Créolité, identité, « culture de résistance »

Thèse de doctorat en Arts (spécialité ethnomusicologie), soutenue le 28 juin 2013 à l’université Nice Sophia-Antipolis
p. 341
Référence(s) :

Marie Cousin : Tambor de crioula et tambor de mina, expressions musicales rituelles afro-descendantes de São Luís do Maranhão (Brésil). Créolité, identité, « culture de résistance »
Thèse de doctorat en Arts (spécialité ethnomusicologie), soutenue le 28 juin 2013 à l’université Nice Sophia-Antipolis
714 pages (dont 550 p. de texte, 45 p. d’annexes, 42 p. de bibliographie et 56 p. de transcriptions musicales), trois CD audio
Directeur de thèse : Luc Charles-Dominique

Texte intégral

1Cette thèse de doctorat a pour l’objet l’approche ethnomusicologique de deux expressions afro-descendantes du Maranhão (Brésil) : le tambor de crioula et le tambor de mina, réalisées en l’honneur de São Benedito et des voduns, orixás et encantados. L’analyse du matériau musical et chorégraphique servira de base à la mise en lumière des relations entretenues par ces deux rituels avec les problématiques de la construction des identités (créolisation), de l’élaboration d’un patrimoine musical national (programme brésilien du patrimoine immatériel) et de mémoire des esclavages (réappropriation de l’histoire et de la mémoire, liberté de pratique de rituels autrefois interdits et stigmatisés).

2Le tambor de crioula et le tambor de mina, expressions pluri-identitaires et polysémiques, puisant dans un héritage africain bantou et mina jeje-nagô, permettent de canaliser les identifications et servent de référents culturels et imaginaires. Cependant, le processus de patrimonialisation va induire des phénomènes de transformation : perte du sens symbolique lors de la pratique hors rituel, raccourcissement de la durée des moments musico-chorégraphiques, abandon de l’improvisation, uniformisation des tenues vestimentaires et des esthétiques (miroir de l’identité), remise en question de la transmission maître/disciple par le programme de patrimonialisation. Face à ces transformations, les acteurs sociaux apportent dynamisme, créativité et renouveau dans les répertoires musicaux, vocaux et chorégraphiques, instituant la personnalité, l’individualité, son expression et son développement, au centre des rituels.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Marie COUSIN : Tambor de crioula et tambor de mina, expressions musicales rituelles afro-descendantes de São Luís do Maranhão (Brésil). Créolité, identité, « culture de résistance »  », Cahiers d’ethnomusicologie, 27 | 2014, 341.

Référence électronique

« Marie COUSIN : Tambor de crioula et tambor de mina, expressions musicales rituelles afro-descendantes de São Luís do Maranhão (Brésil). Créolité, identité, « culture de résistance »  », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 27 | 2014, mis en ligne le 14 novembre 2014, consulté le 27 mars 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/2224

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page