Navigation – Plan du site
Thèses

Jessica RODA : Vivre la musique judéo-espagnole en France. De la collecte à la patrimonialisation, l’artiste et la communauté

Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 7 décembre 2012 à l’Université Paris Sorbonne (cotutelle : Université de Montréal)
p. 336-337
Référence(s) :

Jessica RODA : Vivre la musique judéo-espagnole en France. De la collecte à la patrimonialisation, l’artiste et la communauté
Thèse de doctorat en ethnomusicologie, soutenue le 7 décembre 2012 à l’Université Paris Sorbonne (cotutelle : Université de Montréal)
492 p., annexes audio et vidéo
Directeurs de thèse : François Picard, Monique Desroches

Texte intégral

1La question centrale de cette recherche s’inscrit dans la foulée des problématiques autour de la patrimonialisation, de la performance et de la mise en scène des pratiques musicales. Elle vise plus précisément à comprendre comment et pourquoi les Judéo-espagnols de France, installés depuis le début du XXe siècle, utilisent les pratiques singulières des musiciens et chanteurs professionnels majoritairement externes à la communauté pour revendiquer leur patrimoine musical collectif et affirmer leur identité. La chercheuse replonge dans le passé afin de saisir comment le répertoire musical s’est construit et est devenu un objet quasiment exclusif au monde de l’art, alors qu’il reste associé aux répertoires dits « traditionnels ».

2En vue d’interroger la judéo-hispanité musicale et de déterminer ce qui la caractérise au présent, une ethnographie multi-site auprès des artistes et de la communauté est proposée. Enfin, pour comprendre le sens des pratiques, différents espaces de performance sont examinés à partir de l’analyse des interactions entre les pôles de production et de réception, en cohérence avec le contexte général de la pratique et de l’ensemble des paramètres performanciels. La conclusion révèle notamment que la relation entre les artistes et la communauté génère un nouvel espace familial et intimiste et que chacun des espaces forme un système interrelationnel dont l’interaction permet de produire un équilibre qui consiste à faire vivre et à investir le patrimoine musical au présent. Par ce biais, c’est notamment la problématique des catégories musicales (musiques populaires, musiques traditionnelles, musiques de scène) reliées aux espaces de pratique qui est interrogée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

« Jessica RODA : Vivre la musique judéo-espagnole en France. De la collecte à la patrimonialisation, l’artiste et la communauté », Cahiers d’ethnomusicologie, 26 | 2013, 336-337.

Référence électronique

« Jessica RODA : Vivre la musique judéo-espagnole en France. De la collecte à la patrimonialisation, l’artiste et la communauté », Cahiers d’ethnomusicologie [En ligne], 26 | 2013, mis en ligne le 20 février 2014, consulté le 01 mai 2017. URL : http://ethnomusicologie.revues.org/2132

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page