Navigation – Plan du site

7 | 1994
Esthétiques

Esthétiques
Informations sur cette image
Crédits : Rāgīnī Todī, probablement Hyderabad, vers 1750. Calcutta, Indian Museum
ISBN 2-8257-0503-9

Si nous avons l’habitude d’envisager le champ de l’esthétique à la lumière de notre sensibilité et de nos goûts personnels, nous constatons qu’en d’autres temps et en d’autres lieux, il est surtout affaire de conformité, et que l’éventuelle originalité d’un artiste, d’un artisan ou d’un musicien n’y est jugée pertinente que dans la mesure où elle s’inscrit dans les limites assignées par la tradition à la créativité individuelle. Dans le contexte de nombreuses civilisations, de la même façon qu’en Europe au Moyen Age, le terme d’art définit essentiellement un savoir-faire ; la raison d’être des formes qu’il met en œuvre, notamment des formes musicales, procède avant tout de leur efficacité reconnue, tant sur le plan de leur valeur symbolique et de l’usage rituel qui en découle, qu’au niveau des vertus que sa pratique engendre et, accessoirement, à celui des émotions et des réactions qu’elle suscite chez ses destinataires.

L’esthétique peut être définie comme la « science du beau culturellement déterminé », et en même temps comme le « pouvoir attractif de la beauté » ; elle se réfère ainsi aux domaines de la métaphysique (dont elle tire ses modèles), de la philosophie (qui en définit les principes), de l’anthropologie culturelle (qui en analyse les champs d’application collectif) et de la psychologie (qui en mesure les effets individuels).

La richesse et la diversité des conceptions musicales de l’humanité démontrent que, si la notion d’esthétique est toujours liée à celle d’harmonie, les solutions pour tendre vers cet idéal diffèrent considérablement d’une culture à l’autre. En passant des grands courants de civilisation d’Orient et d’Occident aux expressions populaires du XXe siècle que sont par exemple le blues et le flamenco, sans ignorer certaines cultures encore relativement méconnues d’Afrique, ce volume apporte une nouvelle contribution à la réflexion sur le rôle et la signification de la musique dans la société.