Navigation – Plan du site

8 | 1995
Terrains

Terrains
Informations sur cette image
Crédits : Photo Dana Rappoport
ISBN 2-8257-0537-3

Au moment où les musiques du monde viennent retentir à nos portes et jusque dans nos maisons par le biais des concerts, des disques, des films, des CD Rom etc., il semble utile de rappeler que toute connaissance et toute appréciation des musiques d’ailleurs requiert une immersion plus ou moins prolongée dans le pays qui les a vues naître. Le lieu de cette expérience en quelque sorte initiatique, c’est ce qu’ethnologues et ethnomusicologues appellent « le terrain ».
Les contributions ici rassemblées montrent comment, dans des conditions très diverses - village de brousse africain, campagne ou ville marocaine, forêt amazonienne, situation insulaire des Celebes ou de la Sardaigne, province chinoise du Jiangsu ou région autonome du Turkestan, monastères tibétains de l’exil, ville du Yémen... –, des musiciens et des ethnomusicologues ont vécu le dépaysement sonore auquel ils étaient soumis.
Les auteurs expriment quelles étaient leurs attentes, font part de leurs difficultés ou de leurs déceptions, mais disent aussi la richesse d’une expérience pleine de surprises, d’autant plus difficile à communiquer qu’elle s’est approfondie sur un laps de temps prolongé.
Plusieurs comptes rendus font écho aux problèmes soulevés dans les articles ; il n’y a pas lieu de s’en étonner puisque tous les intéressés s’accordent pour dire qu’il n’y a pas d’ethnomusicologie sans pratique intensive du terrain ou, comme le dit l’un d’entre eux, que le terrain est « la condition sine qua non de la profession d’ethnomusicologue ».